Bienvenue sur le Site de Damien

02/06/2017

Le Chartreuse trail festival jour 3

posté à 20h49 dans "Saison 2017"

Jour 3 : le Maratrail

Une nouvelle fois je me réveille fatigué bien que la nuit est été beaucoup moins agité que celle de la veille. Les cuissots ne sont pas en meilleur forme mais rien d'insurmontable.

Une fois encore, je m'offre une petite séance de compex capilarisation avant la course histoire de bien préparer mes jambes à l'effort.

Au programme du jour : 42 km et 2600 D+ soit quasiment le même dénivelé que la veille mais avec 16 km de plus. Au vu du chrono de la veille, je me suis mis dans la tête que je partais pour 10h de balade, même si j'espère mettre moins.... car finalement ça devrait être roulant lol.

Alors que nous attendons le départ, nous sommes rejoint par Erik qui cette fois est en mode course.



Une fois encore nous partons à 9h. Christophe part une fois encore en dernier et cette fois c'est Nadège qui joue les serres fils. Flo devra attendre 10h pour le départ du 21km et Serge 11h pour le 12km.

J'avoue que par moment, hier, je me suis demandé si je ne me rabatterai pas sur le 21km...mais finalement si j'ai signé c'est pour en chier comme dit le dicton.

L'allure est cool. Nico et Franck sont avec moi. Christophe échange qq mots en nous doublant puis continu sa folle remontée.

Au bout de 10', 1ère hésitation. Une partie du troupeau par sur la gauche alors que la majorité, dont nous partons à droite.

Le balisage est toujours visible donc pas de soucis à se faire...enfin c'est ce que je croyais car au bout de 4-5 km nous tombons sur bénévole qui nous annonce que nous sommes sur le parcours du 21km.

Gros moment de doute, de colère...si nous faisons demi-tour nous ferons au moins 5-6 km de plus que prévu. Nous savons que nous devons rejoindre le col du coq. Un panneau indique la direction à suivre et un local propose d'y aller directement. Nous décidons de le suivre alors qu'une partie du groupe fait demi-tour.

Nous essayons de rester groupé, mais une partie prend la poudre d'escampette. Moi je suis avec Nico et Franck, ça me va bien.

Au bout d'1h de balade, en arrivant au col du coq, nous retrouvons notre balisage. Me voilà rassuré. En théorie, il faudrait remonter quelques centaines de mettre pour aller au ravito et faire le plein d'eau. Mais un coureur nous rejoignant, nous annonce qu'il n'y en a plus. Il faudra donc s'en passer. C'est dommage car le prochain ravito est à 14km et entre 2 nous devons gravir Chamechaude. Heureusement un local nous annonce que nous trouverons de l'eau en court de route.

Nous continuons notre bout de chemin direction le point le plus haut (2100 m) de la balade du jour. Franck commence à prendre de l'avance sur nous. Puis c'est au tour de Nico de disparaitre au détour d'un chemin. Pas grave c'est des choses qui arrivent.

Je continue mon petit bout de chemin. Je retrouve des chemins que j'ai parcouru de nuit lors de l'UT4M 90 il y 2 ans.

En arrivant au pied de Chamechaude, alors que je prends le temps de refaire le plein d'eau à une petite fontaine, je retrouve mon Nico qui arrive derrière moi. Il m'explique qu'il était parti faire le plein d'eau au moment ou nous sommes perdu. Il m'avait prévenu mais je ne l'ai pas entendu.

Pas grave car nous décidons de bien finir tous les 2 cette fois.

Chamechaude c'est un aller/retour jusqu'au sommet, donnant l'occasion aux coureurs de se croiser.
Du coup je recroise Christophe, Yann et Damien aisni que le Team Reunion et des Normands. Ça c'est vraiment sympa.



La montée s'annonce longue car un panneau indique 1km - 1h ! Mais finalement ça passe assez vite car nous sommes encouragés par les coureurs qui descendent ou les randonneurs qui s'écartent devant nous.

Un petit check avec le bénévole en haut et il est temps de redescendre.
Nous avons vraiment eu de la chance car une fois en haut, les quelques nuages présents ont laissé place à un beau soleil.



Juste une petite pause pour refaire le plein d'eau et nous repartons. Le gros du dénivelé est maintenant derrière nous mais si il reste encore de D+ à avaler.

Je me sens mieux, les jambes commencent à revenir. Il doit rester une dizaine de kilomètres avant d'atteindre le ravito et attaquer un grosse descente de 7-8 km.

Nico est sceptique concernant l'emplacement du ravito...il aura finalement raison, une fois encore mon profilé s'annonce faux. Décidément !

Mais bon, pas grave, j'ai tout ce qui me faut avec moi. Avant d'attaquer cette longue descente nous croisons Daniel qui grâce à son VTT électrique arrive à nous rejoindre sur le parcours sans trop de difficultés.

C'est ensuite parti pour cette longue descente qui est annoncé en 2h45 pour les randonneurs. Nous descendons d'un bon rythme...enfin pour nous. Mais nous nous faisons reprendre par plusieurs trailers dont un réunionnais qui trouve le parcours pas assez technique. Au moins dans la descente il est dans son élément et s'envole.



Comme le prévoyait Nico, le ravito se trouve en bas de cette longue descente. Un peu d'eau, un trempage de la casquette dans la fontaine et c'est reparti pour 5 km avec seulement une centaine de D+. Ça devient bon.

J'appelle Flo afin qu'il prépare la banderole Xtraordinaire et c'est reparti. Je relance, dès que je peu. C'est couillon mais je retrouve souvent un peu de force en fin de course.
Les kilomètres défilent, nous récurerons même quelques concurrents.

Comme prévu Flo est au rendez vous. Je demande à Nico de se joindre à nous pour finir cette balade sous les couleurs de cette association. Et c'est donc à 3 que nous finissons cette balade en 7h45.



Ca y est c'est fini, je suis vraiment content de ma course car le parcours me correspondait un peu plus.

On retrouve les copains et Erik qui a gagné. En voyant le superbe maillot des Trailers Normands que porte Nico, lui, le normand d'origine en veut un aussi. Pas de pb, on va trouver une solution surtout que si on lui envoie rapidement, il fera une photo avec à la Western state 100...la classe !!!

Nous apprenons que Laz, l'Homme de la Barkley est là.
Comme les copains, nous le rejoignons pour prendre la pose...mais pas sans lui avoir fait enlever le calot Breton que Yann lui à offert. Faut pas déconner qu'en même : 2 Normands ne pouvaient pas faire une photo avec un gars portant un triskel sur le front lol.



Yann comme à son habitude à une grosse envie des frites (c'est son rituel d'après course). Après avoir fait attention à mon alimentation depuis un petit moment pour être le mieux possible en course, avec Flo et Damien nous décidons de le rejoindre.

Nico reste sagement au gite car ce soir il a prévu de faire un resto avec ses copains normands.
Pour nous, ça sera plus light, car après l'apéro, ça sera diots de Savoie et maïzena.



Après une petite assiette de frite, une bière et une petite boule de glace (pas très diététique tout ça, mais moi au moins j'ai zappé le hamburger et gaufre au chocolat !), nous retournons au gite pour attaquer notre dernier apéro.



Nous retrouvons, Benoit, sa femme et Laz; la Team Reunion ainsi qu'une partie des bénévoles et du staff de Raidlight que nous avons aussi invité. Les Normands que Benoit a invité sont aussi de la partie.C'est vraiment un super moment d'échange et de partage.



Après la petite photo traditionnelle, nous nous retrouvons entre nous pour enfin de déguster les fameux diots de Michelle.

Une fois encore c'est autour d'une table et en dégustant pour une dernière fois la production de Daniel que se finit ce super séjour.

J'ai essayé de vous faire vivre en quelques lignes ce que j'ai pu vivre durant ces quelques jours. Mais c'est vraiment dure de résumer tant de bons moments, d'échanges, de partie de franche rigolade ou d'effort (bah oui on était là pour courir il parait).

En tout cas Merci à Benoit, Raphael, Nadège, Amaury et tous les autres pour ce superbe Festival.

Merci aussi aux membres du Team Reunion pour leurs bonnes humeurs et le soleil (mais aussi le rhum arrangé) qu'ils ont apportés avec eux.

Merci à Christophe, Antoine, Erik et Nathalie (nos élites) pour leur gentillesse, leur disponibilité et surtout pour être "des gens comme les autres". Surtout ne changez pas !

Merci à Nico et ses copains normands pour tout ses bons moments partagés.

Merci aussi aux copains du Team : Flo, Yann, Franck, Jojo, Bruno et Virginia, Damien, Samuel,Serge, Daniel et Michelle sans qui tout ça n'aurait pas été possible.

Et surtout MERCI à nos femmes qui nous permettent de vivre des moments comme ça. Même si pour une fois, je n'en ai pas parlé lors de mon CR, faute d'être physiquement là, Isa m'a suivi à distance et soutenu durant ce magnifique séjour.

Mais ne vous inquiétez pas mesdames, il y en aura d'autres et cette fois vous serez des nôtres c'est sur !!!

@ bientôt pour la suite de mes aventures...

 


01/06/2017

Le Chartreuse trail festival jour 2

posté à 18h45 dans "Saison 2017"

Jour 2 :le Skytrail

Suite à une nuit un peu difficile, je me réveille fatigué. Les cuissots piquent un peu (merci la descente du KV) mais pas le temps de s’apitoyer car il faut se préparer pour la course du jour .

Comme à mon habitude, je m'offre une petite séance de compex capilarisation avant la course, histoire de bien préparer mes jambes à l'effort.

Au vu du parcours, je pense mettre 4h, mais on verra bien. Ce qui est sur, c'est que nous aurons le temps de nous échauffer dans la 1ère côte de 8km et 1200D+ qui nous amènera en haut du Grand Som.



A droite, le Grand Som


Alors que nous attendons le départ, nous attirons l'attention d'une journaliste locale.Je ne sais pas si c'est pour Christophe ou pour Yann qui depuis le film du KV de la veille est connu sous le nom de "jaguar des monts d'Arrés", en tout cas, nous faisons la une du Dauphiné.



Alors que je me place dans la foule, nous croisons Benoit (Laval). En échangeant avec lui, je découvre que mon profilé est faux, il manque une petite bosse à la fin, bosse qui selon Benoit se court...on verra bien.

Le départ est donné à 9h. Christophe, comme prévu, part de la fin. Il découvre avec stupeur les joies des bouchons. Bouchons qui lui feront dire "c'est une course, alors il faut courir"

Il me double assez rapidement, nous échangeons qq mots et je le laisse partir. Je pars prudemment car la balade devraient piquer. Nico, Bruno et Franck sont un peu derrière moi.

La côte n'en finit pas. En sortant de la forêt, je découvre que la fin de cette 1er raidillon aura un petit air de via ferrata...d’où le nom de Skytrail



Un panneau de rando annonce : sommet 500m, 40 min ! Il me faudra finalement 1h45 pour arriver au bout de la 1ère côte du parcours.

Arrivé en haut, je ne suis pas à la fête car le parcours s'annonce technique et mes chevilles en plastique me rappellent qu'il faudra être prudent. Je laisse partir Nico et Franck qui m'avaient rejoint.

Une petite descente, nous permet d'atteindre une petite source d'eau et de refaire le plein avant de repartir vers le petit Som.

Le parcours est un peu moins technique et je découvre avec joie mes 1ers névés. C'est vraiment surprenant de courir dans la neige en plein mois de mai. Encore un bon souvenir, un de plus.



Vers le 20eme kilomètre, j'arrive enfin vers la dernière petite bosse qui "se court" selon Benoit...c'est cela oui !

J'ai explosé mon chrono mais espère finir en 6h.

Alors que je suis seul sur un petit sentier en forêt, j’entends un trailer arrivé derrière moi. Comme à mon habitude, sans me retourner, je lui demande si il veut passer et là surprise : C'est Erik en mode footing qui se balade sur une partie de notre course du jour. Je lui demande des nouvelles de Nathalie (Mauclair) qui aurait du prendre le départ) et le laisse partir. Une fois encore les échanges sont des plus sympas, nous sommes justes 2 trailers qui partagent un bout de chemin ensemble.

Ce n'est pas tout ça, mais la balade n'est pas encore fini. En me rapprochant de Saint Pierre, je retrouve Samuel qui n'a toujours pas couru (il se réserve pour le 42 km du lendemain). Je prends la pose puis décide de me bouger un peu car j'ai 2 concurrents à porté de fusils.



Un dernier effort me permet de franchir le ligne d'arrivé en 5h46 pour 27 km et 2500 D+...on est loin des 4h envisagées.

Je retrouve les copains et découvre que Yann a explosé, il s'est fait rattrapé par Nico et a fini peu de temps avant moi. Il y a des jours comme ça.

Une fois encore je m'octroie un petit tour dans le bassin avant de faire chauffer le compex en dégustant une petite soupe.

Vers 18h, je retrouve les copains, Christophe, Erik et aussi Antoine Guillon qui nous a rejoint afin d'assister au départ de la Color Run à laquelle participe : Michelle et Virginia, mais aussi Nathalie et sa fille.



19h, il est temps d'aller préparer l'apéro Team (prévu à 21h) auquel nous avons convié les élites mais aussi le staff de Raidlight. Après un petit passage rapide de Benoit et de sa femme, nous retrouvons Christophe pour sa projection quotidienne de la course du jour et de 2-3 vidéos de son cru.



Nous profitons d'avoir tout le monde avec nous pour faire une petite photo pour l'association Xtraordinaire , association pour qui, Yann, Flo et moi courrons depuis quelques années. C'est vraiment sympa que tout le monde joue le jeu.



Nous nous retrouvons ensuite autour de spécialités que chacun à ramener de chez lui. C'est vraiment sympa de partager des moments comme ça.

Une fois encore, cette belle et fatigante journée prend fin alors que nous sommes tous rassemblés autour d'une table et de quelques bouteilles d'alcool local.

@ suivre....

 


31/05/2017

Le Chartreuse Trail Festival : jour 0 et 1

posté à 20h41 dans "Saison 2017"

Cette année, comme 1er objectif, j'avais jeté mon dévolu sur ce festival trail regroupant 3 épreuves. Outre le côté sportif, c'était aussi pour moi l'occasion de retrouver ou rencontrer des membres du team Raidlight mais aussi de découvrir la maison mère et une partie du staff.

Jour 0 :

Comme souvent, Florent est du voyage. Mais cette fois Nicolas, un traileur normand, partage lui aussi les 7h de route avec nous.

Le voyage se passe sous les meilleurs auspices. Nous trouvons même le moyen de retrouver des copains de Nico en route pour manger tous ensembles.

Vers 16h, nous arrivons à Saint Pierre de Chartreuse. Yann et Joel sont déjà là et nous font visiter notre gite qui n'est rien d'autre qu'un ancien hôtel reconverti. Il fallait au moins ça pour nous accueillir tous car nous sommes 13.

Daniel et Michelle, nos GO, arrivent à leur tour suivi de Franck puis Bruno et Virginia. Damien et Samuel arrivent les derniers.

Yann a déjà pris ses marques et nous présente Raphael qui tient la boutique usine Raidlight. C'était un passage obligé tout comme la visite des coulisses prévu le lendemain.

De son côté, Daniel qui fait quasiment parti du staff Raidlight, nous présentent Christophe Le Saux (un des élite du team) et l'invite à manger, rien que ça.



Le séjour démarre sur les chapeaux de roue car dès la fin du repas, le genépi, la violette et l'ortie sont de sortie (je parle d'alcool et pas d'un bouquet champêtre).
Cette dégustation (avec modération) de la production de Daniel annonce la fin de ce 1er jour.

Jour 1 : le KV

Après une bonne nuit, malgré un réveil matinal, nous nous retrouvons une nouvelle fois devant la boutique Raidlight mais cette fois pour une visite de l'envers du décors.Serge nous à aussi rejoint. C'est l'occasion pour moi de rencontrer pour la 1ère fois Nadège, notre Team manager...enfin ! Les échanges par mail c'est sympa mais rien ne vaut les vrais rencontres.



Mais ce n'est pas tout ça, il parait qu'il y a un KV à avaler cet après midi. Histoire de faire le plein des batteries, nous nous décidons à manger dans une pizzeria..pas top avant une course, mais vu que le départ est à 16h, elle sera digérée d'ici là.

14h, nous récupérons nos dossards avant d'aller nous préparer.Flo découvre qu'il n'est pas pré-inscrit. C'est finalement un mal pour un bien vu qu'il est en délicatesse avec ses genoux. Il décide avec sagesse (et oui ça lui arrive parfois) de se rabattre sur le 21km du vendredi au lieu du 42 km.

Nous nous regroupons et c'est en marchant que nous nous dirigeons vers le départ. Durant l'échauffement, nous découvrons que le Team Raidlight Reunion a fait honneur à ses origines en portant chemises et robes à fleurs. C'est vraiment sympa.



16h, les fauves sont lâchés. Enfin presque tous, car Christophe a prévu de vivre ce festival de l'intérieur : partant en dernier et remontant les participants tout en les filmant. C'est vraiment sympa.Mais rien d'étonnant connaissant le garçon pour qui le trail est avant tout l'occasion de partager et de faire des rencontres.

J'essaye de ne pas partir trop vite car il y a 3.8 km et 900D+ de grimpette droit dans le pentu à avaler.



Franck et moi


Pour une 1ère fois, je visais 1h.Le parcours est sympa. Au détour des chemins je croise Samuel, Daniel et Michelle... et bien-sur Christophe qui remonte tout en filmant et commentant sa balade.

Le soleil étant au rendez vous, nous avons même le droit à une petite surprise en guise de finish : une petite grimpette dans le rocher (même si je ne le sais pas encore, ce sera un avant gout du Sky trail du lendemain)



Il m'aura finalement fallu 1h02 pour cette 1ère étape.

Le temps de récupérer, de faire une photo et il est temps de redescendre, tout en essayant d’économiser un peu les cuissots qui devraient bien chauffer le lendemain.



Flo et moi


En arrivant au village, je ne peux résister à l'appel d'un bassin afin de faire un peu de cryothérapie, que je partage avec Flo et.. Fabien Antolinos.



Cela fait à peine 2 jours que nous sommes là et nous avons déjà échangé avec 2 élites Trail. Je vois mal comment on pourrait faire mieux.

Après une petite soupe made in Beautysané et une bonne séance de compex, histoire de bien récupérer, nous retrouvons Christophe pour une petite projection. Au programme : le KV du jour et quelques une de ses balades en Amérique du sud.



Comme la veille, Christophe se joint à nous pour manger. Par la même occasion, il invite un normand d'origine, expatrié du côté de Nantes : Erik Clavery...mais ça ne va jamais s'arrêter lol.



Christophe, Yann, moi et Erik


Comme si de rien n'était, nous papotons de tout et de rien. Christophe et Erik sont supers sympas et supers abordables...ils ont beaux être au top de notre sport (Erik a qu'en même été champion du monde de trail), ils ne se prennent vraiment pas la tête.

Un peu comme dans les Astérix, c'est autour d'une table et en super compagnie que se finit cette magnifique 1ère journée.

@ suivre....

 


07/04/2017

Yvetotrail : un trail vous avez dit un trail ?

posté à 20h55 dans "Saison 2017"

Comme prévu, dimanche dernier je me suis aligné au départ des 26 km de l'Yvetotrail.
En début d'année je pensais plutôt faire le 24 km du trail des 2 amants une semaine plus tard, mais cette date coïncidant avec le début des vacances, il a fallu faire un choix.

En fouillant un peu sur le net, j'ai vite compris que cette course n'aurait de trail que le nom et qu'il faudrait parcourir 2 boucles de 13km et 150D+. D'un autre côté, c'était écrit sur l'affiche "trail= course nature".Pas grave, faute de D+, ça me permettra de bosser ma vitesse.

Arrivé du coté du stade Diagana 1h avant le départ, il n'y a pas foule. Je jette un coup d’œil sur la liste des inscrits et je découvre que nous sommes qu'une vingtaine sur le 26km et guère plus sur le 13 km.J'annonce à Isa que du coup je serai surement dans le top 20.



Le départ donné, je me place dans le groupe de tête. Le GPS annonce 13.5km/h, pas sur que je tienne l'allure longtemps, mais bon je m'accroche. Malgré tout, les 5 1ers prennent la poudre d'escampette et moi je me fait reprendre.

Arrivé dans les bois, j'arrive à me maintenir dans les 10. Cette partie est plutôt sympa. Le ravito situé à la moitié de la boucle est déjà là. Comme convenu Isa est au rendez vous. Un petit coucou et il est temps de repartir pour Yvetot.



Le retour commence par une petit grimpette en forêt puis retour sur le goudron pour une grande ligne droite qui me permet de voir un coureur devant moi. J'essaye de me rapprocher mais le garçon avance bien. Heureusement, le retour en forêt via un petit single me permet de le rattraper.

En sortant de la forêt, il reprend l'avantage sur moi, comme 2 autres concurrents. Fait ch...

Me voilà de retour sur le stade. Cette boucle me permet de croiser les 1ers ainsi que les derniers du 13 km, c'est plutôt sympa. Je passe à mi parcours en 1h05 et on m'annonce 13ème. Fini pour moi le top 10. Du coup, je décide d’accélérer.

Je fais quasiment 6km tout seul. Comme d'hab, vu que je suis en autonomie, je zappe le ravito et gagne 2 places d'un coup. Allez, encore 1.

Retour en forêt pour la petite grimpette, puis la longue ligne droite sur la route. Comme sur la boucle précédente, je retrouve le même coureur devant moi et comme précédemment, les parties en forêt sont à mon avantage..mais la fin de la course est sur route. J'essaye malgré tout de revenir sur lui.



A l'entrée du stade, je me fais reprendre par les 2 coureurs qui étaient au ravito. Et M... J'essaye malgré tout d'accélérer mais à quoi bon vu que je suis revenu 13ème...enfin c'est ce que je croyais car on m'annonce finalement 11ème quand je passe la ligne d'arrivée. Je finis en 2h11. Un peu déçu de ne pas faire un top 10 pour seulement 30"...mais bon j'ai quasiment tenu les 12km/h sur ces 26km. je suis plutôt content de moi finalement.

Maintenant il va falloir bosser sérieusement car dans 8 semaines au Raidlight trail festival ce sera beaucoup moins roulant.

@ bientôt pour la suite de mes aventures...

 


21/03/2017

Une année qui commence sur les chapeaux de roues

posté à 17h55 dans "Saison 2017"

Initialement j'avais prévu de commencer mon année par le trail de Robert le diable version 16km. Malheureusement, ayant trop tardé, je n'ai pu m'inscrire sur cette course. Histoire de valider malgré tout un 1er cycle de 6 semaines axé trail court, je me suis inscrit sur Vernon tout court: un 10km route dans Vernon. Ce n'est pas vraiment la même chose, mais ça me permettra de faire un état des lieux du moteur sur un vrai 10km (parcours mesuré et qualificatif pour les championnats de France)

Je savais clairement que sur ce genre de course, mon seul adversaire serait le chrono car je n'ai vraiment pas le niveau pour lutter pour un classement. Je visais modestement un 45-50', en espérant secrètement un chrono autour de 46'.

Avec Isa, nous arrivons sur place vers 9h, le temps de récupérer mon dossard et je retrouve Fabrice, membre du team Raidlight mais surtout photographe pour Normandie Course à Pied ce matin là. Je suis super content de le rencontrer en vrai. Les échanges via un forum c'est sympa, mais rien ne vaut le contact humain.
Histoire qu'il se chauffe un peu je lui demande de me faire quelques clichés...bah oui ça serait dommage qu'il se fasse un claquage une fois la horde de furieux lancée lol.










Papoter c'est sympa, mais il va falloir moi aussi m'échauffer car le but est de taper dedans.
Après 15-20' à trottiner, je me place aux avants postes, histoire de perdre le moins temps possible dès le départ.

Après avoir laissé partir une geolette et un handisport, ce fût notre tour. Forcément ça part vite. le 1er kilo est avalé à un bon 15km/h, je sais pertinemment que je ne tiendrais pas le rythme sur la distance, mais pas grave, tout ce qui est pris n'est plus à prendre.

La parcours en ville permet à Isa de me voir à différents endroits. C'est super sympa et ça passe bcp plus vite pour elle qui en profite pour me flasher au passage, quand ce n'est pas Fabrice.



La 1ère boucle de 5km est avalée en 21'30, donc bien au dessus de l'objectif, c'est super cool.Mais je reste lucide, je sais que la 2ème boucle sera surement moins rapide. Je me fixe pourtant comme objectif de tenir les 45'.


I believe I can fly...


Un petit gel à mi parcours et c'est reparti pour un 2ème tour. Les faux plats font mal, mais c'est vrai pour tout le monde. Par contre les descentes me permettent de reprendre un peu de coureur.

Plus que 2km, il est temps de tout lâcher, surtout que le chrono annonce un petit 4'30 au kilo. Va falloir me bouger le c... si je veux passer sous les 45'.



Dernière ligne droite, le chrono annonce 44'50, 44'51, 44'52...plus que quelques mètres. un dernier coup rein et je passe la ligne en 44'58. Super chrono. Objectif explosé et nouveau record sur la distance.

Spécial dédicace à mes 2 photographes du jour. Merci d'avoir immortalisé cette belle perf'

Maintenant place à la récup avant de repartir sur un plan trail, avec comme prochaine échéance les 24km du Yveto trail.

@ bientôt pour la suite de mes aventures...

 




» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35