Bienvenue sur le Site de Damien

07/04/2017

Yvetotrail : un trail vous avez dit un trail ?

posté à 20h55 dans "Saison 2017"

Comme prévu, dimanche dernier je me suis aligné au départ des 26 km de l'Yvetotrail.
En début d'année je pensais plutôt faire le 24 km du trail des 2 amants une semaine plus tard, mais cette date coïncidant avec le début des vacances, il a fallu faire un choix.

En fouillant un peu sur le net, j'ai vite compris que cette course n'aurait de trail que le nom et qu'il faudrait parcourir 2 boucles de 13km et 150D+. D'un autre côté, c'était écrit sur l'affiche "trail= course nature".Pas grave, faute de D+, ça me permettra de bosser ma vitesse.

Arrivé du coté du stade Diagana 1h avant le départ, il n'y a pas foule. Je jette un coup d’œil sur la liste des inscrits et je découvre que nous sommes qu'une vingtaine sur le 26km et guère plus sur le 13 km.J'annonce à Isa que du coup je serai surement dans le top 20.



Le départ donné, je me place dans le groupe de tête. Le GPS annonce 13.5km/h, pas sur que je tienne l'allure longtemps, mais bon je m'accroche. Malgré tout, les 5 1ers prennent la poudre d'escampette et moi je me fait reprendre.

Arrivé dans les bois, j'arrive à me maintenir dans les 10. Cette partie est plutôt sympa. Le ravito situé à la moitié de la boucle est déjà là. Comme convenu Isa est au rendez vous. Un petit coucou et il est temps de repartir pour Yvetot.



Le retour commence par une petit grimpette en forêt puis retour sur le goudron pour une grande ligne droite qui me permet de voir un coureur devant moi. J'essaye de me rapprocher mais le garçon avance bien. Heureusement, le retour en forêt via un petit single me permet de le rattraper.

En sortant de la forêt, il reprend l'avantage sur moi, comme 2 autres concurrents. Fait ch...

Me voilà de retour sur le stade. Cette boucle me permet de croiser les 1ers ainsi que les derniers du 13 km, c'est plutôt sympa. Je passe à mi parcours en 1h05 et on m'annonce 13ème. Fini pour moi le top 10. Du coup, je décide d’accélérer.

Je fais quasiment 6km tout seul. Comme d'hab, vu que je suis en autonomie, je zappe le ravito et gagne 2 places d'un coup. Allez, encore 1.

Retour en forêt pour la petite grimpette, puis la longue ligne droite sur la route. Comme sur la boucle précédente, je retrouve le même coureur devant moi et comme précédemment, les parties en forêt sont à mon avantage..mais la fin de la course est sur route. J'essaye malgré tout de revenir sur lui.



A l'entrée du stade, je me fais reprendre par les 2 coureurs qui étaient au ravito. Et M... J'essaye malgré tout d'accélérer mais à quoi bon vu que je suis revenu 13ème...enfin c'est ce que je croyais car on m'annonce finalement 11ème quand je passe la ligne d'arrivée. Je finis en 2h11. Un peu déçu de ne pas faire un top 10 pour seulement 30"...mais bon j'ai quasiment tenu les 12km/h sur ces 26km. je suis plutôt content de moi finalement.

Maintenant il va falloir bosser sérieusement car dans 8 semaines au Raidlight trail festival ce sera beaucoup moins roulant.

@ bientôt pour la suite de mes aventures...

 


21/03/2017

Une année qui commence sur les chapeaux de roues

posté à 17h55 dans "Saison 2017"

Initialement j'avais prévu de commencer mon année par le trail de Robert le diable version 16km. Malheureusement, ayant trop tardé, je n'ai pu m'inscrire sur cette course. Histoire de valider malgré tout un 1er cycle de 6 semaines axé trail court, je me suis inscrit sur Vernon tout court: un 10km route dans Vernon. Ce n'est pas vraiment la même chose, mais ça me permettra de faire un état des lieux du moteur sur un vrai 10km (parcours mesuré et qualificatif pour les championnats de France)

Je savais clairement que sur ce genre de course, mon seul adversaire serait le chrono car je n'ai vraiment pas le niveau pour lutter pour un classement. Je visais modestement un 45-50', en espérant secrètement un chrono autour de 46'.

Avec Isa, nous arrivons sur place vers 9h, le temps de récupérer mon dossard et je retrouve Fabrice, membre du team Raidlight mais surtout photographe pour Normandie Course à Pied ce matin là. Je suis super content de le rencontrer en vrai. Les échanges via un forum c'est sympa, mais rien ne vaut le contact humain.
Histoire qu'il se chauffe un peu je lui demande de me faire quelques clichés...bah oui ça serait dommage qu'il se fasse un claquage une fois la horde de furieux lancée lol.










Papoter c'est sympa, mais il va falloir moi aussi m'échauffer car le but est de taper dedans.
Après 15-20' à trottiner, je me place aux avants postes, histoire de perdre le moins temps possible dès le départ.

Après avoir laissé partir une geolette et un handisport, ce fût notre tour. Forcément ça part vite. le 1er kilo est avalé à un bon 15km/h, je sais pertinemment que je ne tiendrais pas le rythme sur la distance, mais pas grave, tout ce qui est pris n'est plus à prendre.

La parcours en ville permet à Isa de me voir à différents endroits. C'est super sympa et ça passe bcp plus vite pour elle qui en profite pour me flasher au passage, quand ce n'est pas Fabrice.



La 1ère boucle de 5km est avalée en 21'30, donc bien au dessus de l'objectif, c'est super cool.Mais je reste lucide, je sais que la 2ème boucle sera surement moins rapide. Je me fixe pourtant comme objectif de tenir les 45'.


I believe I can fly...


Un petit gel à mi parcours et c'est reparti pour un 2ème tour. Les faux plats font mal, mais c'est vrai pour tout le monde. Par contre les descentes me permettent de reprendre un peu de coureur.

Plus que 2km, il est temps de tout lâcher, surtout que le chrono annonce un petit 4'30 au kilo. Va falloir me bouger le c... si je veux passer sous les 45'.



Dernière ligne droite, le chrono annonce 44'50, 44'51, 44'52...plus que quelques mètres. un dernier coup rein et je passe la ligne en 44'58. Super chrono. Objectif explosé et nouveau record sur la distance.

Spécial dédicace à mes 2 photographes du jour. Merci d'avoir immortalisé cette belle perf'

Maintenant place à la récup avant de repartir sur un plan trail, avec comme prochaine échéance les 24km du Yveto trail.

@ bientôt pour la suite de mes aventures...

 


24/12/2015

un dernier p'tit trail pour bien finir l'année

posté à 16h33 dans "Saison 2015"

Comme l'année dernière, j'avais décidé de finir mon année par le trail de Noël de Montigny;
petit trail de 19 km plutôt roulant.

Malgré cette fin décembre, c'est en short que je me présente à Montigny...et oui la météo est plutôt clémente en Normandie.

Le temps de retirer mon dossard,d’échanger qq mots avec Xavier, de croiser mon chef et il faut se joindre à la meute.

Le 11 et 19 km étant mélangé , ça va partir fort, c'est sur. Ça ne loupe pas, je reste prudent mais le compteur annonce malgré tout 13.5-14 km/h.



Je me calme un peu car je suis bien au dessus de mon rythme. Je me cale autour de 12 km/h. Les puls sont un peu au dessus de mon allure seuil donc tout va bien.

Ce début de course est roulant et plutôt descendant. La foule est dense : pas top.
Le km 5 arrive et les 2 pelotons se séparent enfin, on va pouvoir respirer un peu.

C'est mieux, mais tjrs pas top. Les singles et la boue font qu'il n'est pas évident de doubler et je suis parfois obligé de me caler sur le rythme de celui de devant. Du coup, ma moyenne baisse un peu. Je suis entre 11.5 et 12 km/h.



Au bout d'1h, je prend un petit gel, histoire de préparer la seule difficulté du parcours : une côte à 22% avec des passages à 45%.

J'en profite pour prévenir Isa de mon heure probable d'arrivée afine que ma dream team ne s’impatiente pas trop.

Une petite descente et voilà enfin la côte. Je décide de la faire en marchant mais avec les mains sur les cuisses et avec un bon rythme. Comme je m'y attendais je double du monde. C'est cool.

Une fois en haut, plus le temps de rigoler. Il ne reste qu'1 ou 2 km. J’accélère en slalomant entre les marcheurs et leurs bâtons !!!



Me voilà de nouveau dans le village. Encore 200m... Allez, il faut tout donner. Les enfants sont là mais comme c'est un peu la bagarre, pas moyen de les prendre au passage pour finir en famille...dommage.

Un virage à gauche et l'arche d'arrivée est en vue. Un dernier sprint et j'en finis en 1h43.

Finalement j'aurai mis 5' de plus que l'année dernière, mais je suis mieux classé (238/620). J'ai réussi à tenir 11km/h de moyenne malgré la boue...pas si mal en cette fin d'année.

Maintenant place à 1 semaine de coupure avant de reprendre en douceur et de commencer à penser à 2016 qui sera une année avec 2 objectifs Xtraordinaire : le Radicatrail (59 km) et le Raid des Bogomiles (96 km) avec mes 2 acolytes qui, comme à leur habitude, seront sur les versions les plus longues : le Radiccassant (115 km) et le Trail des cathares (160 km).

@ bientôt pour la suite de mes aventures...

 


07/10/2015

Le trail de l'Estran : une balade entre terre et mer...

posté à 16h36 dans "Saison 2015"

Histoire de joindre l'utile à l'agréable, avec Flo et ma petite tribu, nous avons profité de notre visite chez Yann pour participer au trail de l'Estran. Trail qui a la particularité de se courir sur la partie de la plage dégagée à marée basse.

Nous débarquons chez Yann vendredi soir.Quel plaisir de retrouver notre breton. Le temps d'échanger quelques mots et il est déjà temps d'aller se coucher.
La journée du lendemain nous permettra de papoter un peu plus, de découvrir Lanion, mais aussi la côte et les points de départs des différentes courses.

Comme souvent nous en profitons pour prendre des photos de groupe pour l'association Xtraordinaire ainsi que d'autre avec des Bretons du Team Raidlight.



L'Xtraordinaire team une nouvelle fois réuni pour la bonne cause.




Une partie des membres du team Raidlight présent sur les différentes courses.


Mais la journée passe vite et il est déjà temps de rentrer et de profiter de qq galettes, Bretagne oblige !!! (Merci Nath elles étaient excellentes)

Alors que Flo et Yann prendront le départ du 50 km, moi je me suis contenté du 14 km, la forme du moment ne me permettant pas d'aller jouer dans la cours des grands.
Malgré tout, je les accompagne sur l'aire de départ. Eux partent à 9h15, soit 2 bonnes heures avant moi.

Le temps de les regarder parcourir les 1ers mètres dans le sable et il faut que je reparte. Pas trop le temps de trainer en ce dimanche matin : je dois récupérer le reste de ma tribu, charger la voiture et aller sur mon aire de départ.

J'arrive sur place 45' avant le départ. Il y a déjà bcp de monde. A priori nous serions autour de 300.

Je prends le temps de me changer, m'échauffer et multiplier les pauses techniques pendant que les enfants en profitent pour faire de l'escalade sur les rochers de granit rose.

En revenant d'une nième pause, je me laisse surprendre comme un bleu. Le départ vient d'être donné !!! C'est donc en bon dernier que je m'élance pour ce petit trail entre plage et mer, mais je profite d'un petit entonnoir pour m'insérer malgré tout en milieu de peloton.



Yann m'avait prévenu :"tu vas en prendre plein les yeux". Au vu du sol, je vais plutôt passer ma course à regarder où je vais mettre les pieds, histoire de ne pas y laisser une cheville.

Je m'élance donc sur l'Estran, slalomant entre les rochers et le guenon, essayant de privilégier les parties de sable rendu dures par la marée.
Ma foi, ça ne marche pas trop mal car j'arrive à tenir un bon 10.5km/h de moyenne, m'offrant même le luxe de doubler des concurrents.

Les km s’enchainent alternant rochers, sables, galets, vase mais aussi bras de mer. Certains revêtements étant plus glissants que d'autres, il faut vraiment rester vigilant Mais, dès que je lève les lieux, le paysage est vraiment magique.

Malgré l'absence de dénivelé, cela reste exigeant et les cuisses accusent un peu le coup, même si je garde le rythme sur le "roulant".
Par contre la vitesse baisse car certains passages obligent à lever le pied. Mais j'essaye de ne pas marcher. il faut donc lever les cuisses, rester vigilant et croiser les doigts pour ne pas finir les fesses dans la vase.

Le ravito du km 8.5 arrive déjà. Un petit coup de fil à Isa pour pour la prévenir que je suis déjà passé et je décide de forcer le rythme histoire d'essayer d'accrocher les 10 km/h.



Les derniers km arrivent, ils semblent roulants. J'en remet une couche et double encore qq coureurs.
L'arrivée est en vue et comme souvent, les enfants sont aux aguets pour m'accompagner sur les derniers mètres.
Quelque soit la distance parcourue, même si d'après ma fille la vitesse pour franchir ces derniers mètres diffère, moi je ressens toujours la même chose : c'est un vrai bonheur de franchir une ligne d'arrivée si bien accompagné.

Il m'aura fallu 1h27 pour parcourir ces 14 km soit un petit 10 km/h de moyenne : Objectif atteint. Je suis fatigué mais ravi.

Maintenant je vais pouvoir récupérer en profitant de ma petite tribu tout en scrutant l'arrivée des 2 autres loustics.

Yann est vraiment en forme car il finit 4ème en moins de 4h et Flo malgré une 10ème place sur les 62 km de l'Imperial Trail la semaine précédent finira 19ème. Objectifs atteints pour tout le monde, c'est vraiment cool.

Malheureusement, il est déjà temps de nous séparer car nous avons encore 4-5h pour rentrer. Mais ce n'est que partie remise car Yann a déjà prévu de découvrir les chemins normands en 2016 en venant trainer ses running sur le Radicassant (100km) : Encore de bons moments en perspectives.

@ bientôt pour la suite de mes aventures...

 


05/04/2015

Un petit trail pour bien commencer l'année...

posté à 17h46 dans "Saison 2015"

Même si en théorie mon 1er dossard de l'année aurait du être un petit 10km du challenge de l'Andelle, j'ai finalement accroché mon 1er dossard sur le Trail des Aiguilles Aliermontaises.

Ce trail de 30 km et 800 D+ était déjà prévu. Avec le 31 km du Radicatrail, il fait partie des courses qui me prépareront au Trail de Guerlédan (58 km 1600D+) fin mai.

Même si cette course arrivait à la fin d'un cycle de prépa de 6 semaines, j'y allais plus pour évaluer mon niveau que pour performer. Avec un déménagement et des travaux depuis le début d'année, ma prépa a été qq peu perturbée et il aurait été présomptueux de viser la perf.

Comme souvent Flo était aussi de la partie. Après avoir échangé avec qq têtes connues (Pierre, Willy, Victorien...) et avoir croisé très rapidement Guillaume , membre du Team Raidlight lui aussi, nous nous élançons vers la forêt toute proche.

Après 1 gros Kilo de bitume nous attaquons les singles. Je fais attention à ne pas partir trop vite. Les 13 km/h atteint sur route vont vite diminuer en forêt.



Le début de course est plutôt descendant. La 1ère côte n'arrivant qu'au bout de 5 km, je fais malgré tout attention à mon allure. La 1ère côte (il y en aurait 14 au total) passe moyennement. Il va falloir faire avec.

Sur une longue côte bien large, je garde mon allure mais pas mal de coureurs en profite pour me doubler. Pas grave, ayant décider d'en garder un peu sous le pied, je garde mon cap.

Vers le 11ème km, je croise Isa qui était venue en footing me retrouver. Le début de parcours faisant une étoile en autour d'une route forestière, elle pourra même me revoir qq km plus loin.

La moyenne est plutôt bonne, même si elle a chuté à 11km/h. Moi qui visait un sub 3h, je suis vraiment satisfait.

Plutôt constant dans mon allure, je joue un peu les yoyos avec certains coureurs. Finalement, au détour du ravito, j'en double pas mal que je ne reverrais plus.

Les côtes s'enchainant, ma vitesse baisse encore et flirte dangereusement avec les 10 km/h. J'essaye d'accélérer un peu car malgré les km parcourus, je sens que la caisse est là. Je reviens même sur certains coureurs présents avec moi en début de course.

La dernière côte passée, il ne reste plus que 2-3 km. J’accélère encore car je veux vraiment faire un sub 3h.



Entré dans le village, dernière ligne droite et le verdic tombe :

2h55 pour 29.2 km et 656 D+. Je suis 85ème au scratch et 26ème V1M (Merci la puce électronique)L’objectif est atteint c'est le principal.

C'est donc rassuré sur mon niveau de forme que je quitte Saint Nicolas d'Aliermont.

Maintenant place à une petite semaine cool, ensuite il faudra attaquer la prépa...objectif Guerledan !!!

@ bientôt pour la suite de mes aventures

 




» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35